Collège : Une réforme nécessaire pour l'égalité

L’éducation est la priorité des socialistes. Depuis 2012, plus de 35 000 postes ont déjà été créés (sur les 60 000 annoncés sur le quinquennat), la formation des enseignants a été rétablie et l’éducation est redevenue le premier budget de la Nation (64 milliards d’euros). La réforme du collège est nécessaire. Prévue par la loi pour la Refondation de l’école de la République, elle veut mettre un terme à un système qui est en échec.

Face aux tenants de l’immobilisme, il ne faut rien céder sur une réforme qui veut mettre un terme à un collège à deux vitesses.

METTRE FIN À UN SYSTÈME EN ÉCHEC

ALORS QUE DROITE N’A PAS ENGAGÉ LA RÉFORME NÉCESSAIRE DU COLLÈGE, NOUS AVONS L’AMBITION DE LE RENDRE PLUS EFFICACE ET PLUS JUSTE


UNE RÉFORME AMBITIEUSE

LA REFONDATION DE L’ÉCOLE EST EN MARCHE

Avec la loi pour la Refondation de l’école de la République adoptée en juillet 2013, des moyens considérables ont été engagés pour concrétiser notre priorité pour l’éducation et rompre avec le bilan désastreux de la droite (- 80 000 postes, suppression de la formation des enseignants,…).


Ils ont d’abord concerné l’école primaire - parce que c’est là que tout commence. Avec la réforme du collège, une nouvelle phase est enclenchée pour poursuivre la Refondation de l’ensemble de notre système éducatif.

LA DROITE MENT

Depuis quelques semaines la droite caricature la réforme du collège, elle assène des contre-vérités, organise une campagne violente dirigée contre la ministre de l’Éducation nationale Najat Vallaud-Belkacem et cherche à surfer sur la vague des inquiétudes. Il est temps de rétablir les faits :

LA DROITE NE VEUT PAS L’ÉGALITÉ AU COLLÈGE